PhotosLP

VIVRE POUR VOIR (MARIE-LAURE DE DECKER)

Marie-Laure de Decker à Nice-PhotosLP Fallot.jpg

  Marie-Laure de Decker devant le TPI de Nice le samedi 19 octobre 2013  -   Photographies Louis-Paul Fallot


 

Intimidé, je n’ai pas osé trop lui parler sur les marches du Théâtre  de la Photographie et de l’Image au 27 boulevard Dubouchage à Nice. Juste lui demander si je pouvais la photographier, ce qu’elle a très gentiment accepté.

 « C'est simple, Marie-Laure est là : sur le sable du désert, dans la frénésie des rues, dans les yeux de ses portraits. » a écrit Edouard Boubat (1). Oui, Marie-Laure de Decker  est là,  dans cette série d’autoportraits de tous les âges de sa vie, « sans ego ni nostalgie » raconte-t-elle dans le quotidien régional (2). « Dans une bobine argentique, on a 36 photos. Parfois, on en fait 30(…) j’ai utilisé la fin de mes films pour me photographier dans la glace… ».

Puis s’offrent à nous les images du  monde du siècle dernier, quand elle parcourait la planète et publiait pour Gamma ses  reportages  au Vietnam,  au Tchad …ou encore en Afrique du Sud. Emotion garantie dans cette dernière salle avec les photos des élections qui ont suivies le long combat de Mandela !  « De toute sa carrière, Marie-Laure de Decker a toujours privilégié une approche humaine de ses reportages. Le regard s’est imposé comme une évidence, comme une exigence. » (3).
Marie-Laure de Decker s’est installé dans le Tarn depuis 1995 mais elle poursuit sa carrière, notamment « en consacrant de nombreux reportages aux Wodaabés, peuple nomade du sud du Tchad » et qui compose la partie « couleur » de cette exposition.

La photographe est aussi connue dans le monde du cinéma, elle a fait  le nombreux portraits de Catherine Deneuve dans les années 80,  les photos sur les tournages de « Van Gogh »,  de « Sous le soleil de Satan »… et  a  réalisé en 2013  un film (que l’on peut voir à l’expo et  sur You tube)  sur le 40ème anniversaire de la mort d’Allende «  Maldita Primavera »

Elle photographia aussi de nombreux artistes  de César (sa « première joie photographique » (4)) à  Man Ray, Duchamp, Arrabal, Topor…ainsi que de nombreuses personnalités.

 

 

Je terminerais ce billet en précisant qu’il est bien incomplet, j’en suis conscient tant l’œuvre de cette grande photographe est riche et variée.  Mais aussi en espérant vous avoir donné envie de voir cette exposition que j’ai déjà vu  deux fois!


(1)-Extrait de la préface d’Edouard Boubat « Faire face » à l’ouvrage Profession ? Reporter (1960)


 
(2)- Nice-Matin, page détente du mercredi 6 novembre 2013

(3)- Extrait du texte de présentation  sur le site tpi.org


 
(4)- Interview  à Olivier Delhoume en juillet 1986  et publié dans « mises au point, paroles de photographes » aux éditions Alternatives




  Expo ML de Decker au TPI-PhotosLP Fallot.jpg

« Vivre pour voir »
 Le  Théâtre de la Photographie et de l'Image Charles Nègre   (TPI de Nice)  présente  une centaine d’œuvres de Marie-Laure de Decker dans le cadre de l’exposition "Vivre pour voir".

 

Jusqu’au 19 janvier 2014.
Présentation de l’exposition, éléments  biographiques  et   renseignements pratiques sur le site Internet du TPI  

 



04/01/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres