PhotosLP

CET ETE, PHOTOGRAPHIEZ!

 

 

 

PhotosLP Fallot, Cagnes sur Mer, juillet 2012

 

 

 

 

« Parlons photo ! ». C’est souvent comme cela
que je commence mes Notes sur  mon autre blogue (1) qui évoquent ma passion. A travers les quelques lignes qui vont suivre, j’ai envie de vous faire partager quelques suggestions,
quelques uns de mes «  trucs »  et surtout  beaucoup …d’envie !

Mais ne considérez surtout pas ce billet  comme l’« édito »  d’un spécialiste ou la page de conseils d’un maître de la photographie. Autodidacte et toujours en quête de progresser, je
veux juste  en écrivant  ces lignes partager cette idée que le plaisir
est grand quand on réussi une photo et que l’été est une période de l’année propice à s’améliorer en  photographie.

 

Car chacun de nous a envie de ramener quelques souvenirs, de vacances, de famille ou plus simplement d’une journée au soleil.

A la campagne, à la mer ou à la montagne, les sujets ne
manquent pas et tous les styles, tous les genres  trouveront à s’exercer : photo de plage,
vieille rue ou fontaine, troupeaux dans les alpages, un lézard sur le muret, le
clocher d’un village, une fleur dans un pré ou au square près de chez nous, le
vieux bateau aux couleurs vives  ou encore la  partie de boule ou de volley ,
l’oncle qui prépare  le barbecue et   le dernier petit de la famille qui nous a
fait ses premiers pâtés de sable…Il y aura aussi les beaux jeux d’ombre à
saisir et cette lumière unique à capter aux heures de début et fin de journée.

 

 

 

 

 

"Il est intéressant aussi de revenir au même endroit mais à
un autre moment et  de re- photographiez
le même sujet. " Ici, la lumière du matin (ci-dessus) et celle du soir

 (en contre jour ci-dessous) donne deux  visions différentes  du même sujet.

 

 

 

 

Chacun aura son APN (Appareil Photo Numérique) et  du smartphone au compact ou réflex, presque plus personne ne peut dire qu’il a oublié son appareil ; le déclic est
devenu une seconde nature chez l’homo-sapiens du 3ème millénaire.

Ce qui a changé également, c’est cette facilité de montrer ses clichés, de partager.

Un deuxième clic et voilà la photo qui s’en va en rejoindre d’autres milliers,  publiées chaque jour sur les réseaux sociaux comme on dit.

 

Oui, la photo a le vent en poupe et il y a de quoi s’en
réjouir. Mais ne peut-on pas aussi profiter de l’été pour essayer de progresser,
de photographier  autrement qu’en mode
tout auto ? Ne peut-on pas faire l’effort ensuite d’un tri sur son ordi,
d’un léger recadrage,  de rectifier cette
ligne d’horizon  qui donne le mal de mer…  avant d’envoyer le dernier cliché sur
son  mur d’image préféré  ou dans  son album virtuel en mode « public » ?

Oui, cet été, je vous invite à l’exigence et croyez-moi,
vous en serez récompensé.

 

Mais vous allez me dire, comment progresser ?

En premier en multipliant la prise de vue d’un même sujet,
le numérique a démocratiser la photographie, le prix d’une  carte SD n’a cessé de baisser et de plus est
réutilisable à chaque sauvegarde ! Changer d’angle, faire un plan large
(ne serait-ce que pour mémoriser l’endroit) puis un plan « serré »
(c’est beau une peinture craquelée d’un vieux bateau !) ;  oser le mode portrait sur un paysage ou le mode sport sur un ruisseau… si vous ne voulez pas utiliser les modes
traditionnelles des priorités vitesse ou ouverture ; déboucher un  contre-jour en forte lumière par un éclair de flash (…et  laissez les autres rigoler,
vous n’aurez pas vous le visage de l’être familier tout sombre !); se
baisser  ou monter sur une marche pour cadrer bien droit ;  utiliser son  pare-soleil ou reculer sous un endroit à l’ombre pour ne pas « griller » le  cliché…

 

En respectant quelques règles basiques également comme  la règle des deux tiers même si la création artistique permet ensuite de la transgresser. . Et si vous avez un nouvel
appareil, ne laissez pas le mode d’emploi dans sa boîte, lisez- en
tranquillement quelques pages à l’ombre de votre parasol ou à la terrasse d’un
café.

Il est intéressant aussi de revenir au même endroit mais à
un autre moment et  de re- photographiez
le même sujet. Chaque photo est unique et chaque cliché est différent ! Et
puis oser ! Une photo noir et blanc par exemple de temps en temps.

 

Tiens justement à propos de parasol, voilà un bon exercice,
celui de la thématique et  les sujets dits
classiques  ne manquent pas : portes, fenêtres, vélo, chapeau (clin
d’œil au prochain défifoto)…et tant d’autres

Regardez aussi d’autres photos que les vôtres, celles de
votre quotidien, d’un magazine (pas forcément de la presse spécialisée), de
belles cartes postales, les sites Internet, une expo bien sûr ! …Pillez
les idées, copiez ! C’est comme cela que j’ai (en partie) appris à
photographier et surtout cultivé mon envie.

 

Il  y a mille façons
de photographier mais n’oublions jamais que  c’est l’œil qui prime sur l’appareil.

 

Oui, cet été, apprenons à…regarder.

 

 

 

 (1) http://www.louispaulfallot.fr/

 

 

Illustrations de cette Note :

 

Les beaux jeux des ombres sur pétale en n&b (1).

Une fleur dont d’ailleurs je ne connais pas le nom mais qui
a attiré mon regard au vu de sa taille et une prise de vue le matin (2) puis  le soir (3).

Un lieu, le square  du 18 juin  à Cagnes sur Mer (4).

 

 



19/07/2012
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres